HISTORIQUE

Vu d'avion du Domaine entouré du village de Lachaussée
Vu d'avion du Domaine entouré du village de Lachaussée

Un Pays d'eau

Le Domaine du Vieux Moulin est situé dans la Plaine de la Woëvre : en patois local, la Voivre désigne une forêt marécageuse. C'est exactement le paysage qui était en place il y a quelques 800 ans.

 La belle histoire

De l'Abbaye cisterienne de Saint-Benoît en Woëvre, il ne reste plus qu'une belle façade trônant au fond d'une grande cour carrée, encadrée par deux imposants copss de ferme. Ces ruines sont visibles de la D901 reliant Saint-Mihiel à Metz, ou de la D904 : axe Verdun-Pont à Mousson. Au temps de la splendeur de cette abbaye, au XIIIème siècle, les environs de Lachaussée, village tout proche, étaient recouverts de marais et de terres ingrates, impropres à la culture et à l'élevage. Les moines ont transformé ces marais en un superbe étang. A l'époque, la destinée de ce plan d'eau était fixée : l'étang de Lachaussée servirait de réserve piscicole. Des siècles après, c'est maintenant une exploitation de 360 hectares.

Monsieur le Baron de Wangen fut l'avant dernier propriétaire des lieux. Il a choisi de faire don de sa propriété à l'Association des Paralysés de France. Gérer un tel domaine ne fut pas chose facile, d'autant plus que l'association n'avait pas d'expérience en matière agricole. Néanmoins l'établissement releva le défi et accueillit ses 15 premières personnes en situation de handicap en 1981.

Dame Nature

Après le travail des moines, la nature a repris possession des lieux : autour du plan d'eau, prairies humides, importantes zones roselières et buissons, hébergent une faune remarquablement variée; Mais, même si Dame nature a repris ses droits depuis longtemps, elle n'en est pas moins fragile. Le site est particulièrement protégé : il est classé en espace Naturel Sensible et figure dans l'inventaire accepté par la convention Ramsar, relative aux zones humides d'importance nationale.

La commune de Lachaussée est également classée Réserve Naturelle Régionale depuis décembre 2010.  Cette réserve est controlée par un membre du Conservatoire des sites Lorrains.